Les apparences Uploaded NitroFlare Rapidgator ul.to RockFile Turbobit

Les aventures de Poussin 1er - Tome 2 - Les apparences sont trompeuses
Les aventures de Poussin 1er - Tome 2 - Les apparences sont trompeuses
Les aventures de Poussin 1er - Tome 2 - Les apparences sont trompeuses

Les aventures de Poussin 1er - Tome 2 - Les apparences sont trompeuses

Les aventures de Poussin 1er - Tome 2 - Les apparences sont trompeuses
French | CBR | 66 pages | 45 MB


Les apparences Gillian Flynn

Les apparences Gillian Flynn


Amy, une jolie jeune femme au foyer, et son mari Nick, propriétaire d'un bar, forment, selon toutes apparences, un couple parfait. Ils coulent des jours paisibles dans la petite ville des bords du Mississipi où Nick a grandi. Jusqu'au jour où Nick, en rentrant du travail, découvre dans leur maison un chaos indescriptible. Et aucune trace de sa femme. Quelque chose de grave est arrivé. Après qu'il a appelé les forces de l'ordre pour signaler la disparition d'Amy, la situation prend une tournure inattendue. Si leur mariage n'était pas aussi parfait qu'il le paraissait, Nick est néanmoins encore loin de se douter à quel point leur couple n'était qu'une illusion.


[Ebooks Audio] Les apparences
[Ebooks Audio] Les apparences

Genre:Roman en audio mp3
Auteur :Gillian Flynn
Lu par:Odile Cohen et Julien Chatelet
Éditeur:Audiolib en 2013
Durée:18h06mn
Nombre de fichiers:86 issus de 2 CD
Qualité: 160 Kbps d'origine
Format: mp3
Taille:1,21 Go

Présentation

Amy, une jolie jeune femme au foyer, et son mari Nick, propriétaire d'un bar, forment, selon toutes apparences, un couple parfait. Ils coulent des jours paisibles dans la petite ville des bords du Mississipi où Nick a grandi. Jusqu'au jour où Nick, en rentrant du travail, découvre dans leur maison un chaos indescriptible. Et aucune trace de sa femme. Quelque chose de grave est arrivé. Après qu'il a appelé les forces de l'ordre pour signaler la disparition d'Amy, la situation prend une tournure inattendue. Si leur mariage n'était pas aussi parfait qu'il le paraissait, Nick est néanmoins encore loin de se douter à quel point leur couple n'était qu'une illusion.

L'auteure :
Gillian Flynn est née à Kansas City. Après Sur ma peau et Les Lieux sombres, Les Apparences est son troisième roman.

Les interprètes :
Odile Cohen et Julien Chatelet modulent avec subtilité le passage de la banalité du quotidien aux plus angoissantes découvertes.

Odile Cohen a commencé sa carrière au théâtre sous la direction de Robert Hossein et Daniel Mesguich. Elle est la voix française attitrée de Renée Zellweger, qui a incarné Bridget Jones au cinéma. Odile Cohen a commencé sa carrière au théâtre sous la direction de Robert Hossein et Daniel Mesguich. Elle est la voix française attitrée d'Uma Thurman.
Julien Chatelet
De formation théâtrale - il a fréquenté le cours de Jean-Laurent Cochet - Julien Chatelet a incarné le rôle de l'inspecteur Portal dans Les Cordier, juge et flic. Artiste complet, il tourne dans de nombreux courts-métrages, est réalisateur et chanteur de rhythm and blues.

[Ebooks Audio] Les apparences



Gillian Flynn - Les apparences

Gillian Flynn - Les apparences



« À quoi penses-tu ? Comment te sens-tu ? Qui es-tu ? Que nous sommes-nous fait l'un à l'autre ? Qu'est-ce qui nous attend ? Autant de questions qui, je suppose, surplombent tous les mariages, tels des nuages menaçants. »

Amy, une jolie jeune femme au foyer, et son mari Nick, propriétaire d'un bar, forment, selon toutes apparences, un couple idéal. Ils ont quitté New York deux ans plus tôt pour emménager dans la petite ville des bords du Mississipi où Nick a grandi. Le jour de leur cinquième anniversaire de mariage, en rentrant du travail, Nick découvre dans leur maison un chaos indescriptible : meubles renversés, cadres aux murs brisés, et aucune trace de sa femme. Quelque chose de grave est arrivée. Après qu'il a appelé les forces de l'ordre pour signaler la disparition d'Amy, la situation prend une tournure inattendue. Chaque petit secret, lâcheté, trahison quotidienne de la vie d'un couple commence en effet à prendre, sous les yeux impitoyables de la police, une importance inattendue et Nick ne tarde pas à devenir un suspect idéal. Alors qu'il essaie désespérément, de son côté, de retrouver Amy, il découvre qu'elle aussi cachait beaucoup de choses à son conjoint, certaines sans gravité et d'autres plus inquiétantes. Si leur mariage n'était pas aussi parfait qu'il le paraissait, Nick est néanmoins encore loin de se douter à quel point leur couple soi-disant idéal n'était qu'une illusion.

Considérée par une critique unanime comme l'une des voix les plus originales du thriller contemporain, Gillian Flynn dissèque ici d'une main de maître la vie conjugale et ses vicissitudes et nous offre une symphonie paranoïaque aux retournements multiples, dans un style viscéral dont l'intensité suscite une angoisse quasi inédite dans le monde du thriller.


Les apparences de Gillian Flynn
Les Apparences de Gillian Flynn

Amy, une jolie jeune femme au foyer, et son mari, Nick, forment en apparence un couple modèle. Victimes de la crise financière, ils ont quitté Manhattan, leur vie aisée, leur travail dans la presse, pour s'installer dans la petite ville du Missouri où Nick a grandi. Le jour de leur cinquième anniversaire de mariage, celui-ci découvre dans leur maison un chaos indescriptible : meubles renversés, cadres aux murs brisés, et aucune trace de sa femme. L'enquête qui s'ensuit prend vite une orientation inattendue : sous les yeux de la police, chaque petit secret entre époux et autres trahisons sans importance de la vie conjugale prennent une importance inimaginable et Nick devient bientôt un suspect idéal. Alors qu'il essaie désespérément de son côté de retrouver sa femme, celui-ci découvre qu'elle aussi lui dissimulait beaucoup de choses, certaines sans gravité, d'autres bien plus inquiétantes. Il serait criminel d'en dévoiler davantage tant l'intrigue que nous offre Gillian Flynn recèle de surprises et de retournements. Après Sur ma peau et Les Lieux sombres, la plus littéraire des auteurs de polars, qui dissèque ici d'une main de maître la vie conjugale et ses vicissitudes, nous offre en effet une véritable symphonie paranoïaque, dans un style viscéral dont l'intensité suscite une angoisse quasi inédite dans le monde du thriller.




Le crime qui est le tien


Le crime qui est le tien


Le crime qui est le tien


Auteur(s) :
Scénario : Zidrou
Dessin : Berthet, Philippe
Couleurs : David D.

Éditeur : Dargaud
Collection : Ligne noire
Date(s) de parution : 2015

Le crime qui est le tien


Austra[s]lie, Nouvelle-Galles du Sud, 1970. À Dubbo City, la chaleur de la nuit est aussi poisseuse que les souvenirs et les rancœurs. Accusé du meurtre de sa femme Lee, une jolie blonde aussi chaude que les nuits urbaines, Greg, condamné à être innocent, revient dans sa ville natale après vingt-sept ans de cavale. Avant d'être emporté par un cancer, son frère Ikke a balancé son grand secret : c'est lui qui a tué Lee.
Mais la vérité n'est pas toujours là où on l'attend...
Berthet et Zidrou : un mariage sanglant !


1970, au fin fond du bush australien. Un berger qui vit à l’écart des hommes apprend que son frère vient de rendre l’âme. Mais l’extrême-onction du pasteur s’est changée en confession. Le frangin a avoué le meurtre de sa belle-sœur, 27 ans plus tôt, dont notre berger a été accusé, accusation qu’il l’amènera à vivre loin des hommes, au milieu des moutons. Tout semble s’éclaircir et l’heure est venue de retourner dans la ville du drame, pour aller y chercher la Rédemption. Pourtant, tout ne sera pas aussi simple.

Il y a deux façons d’écrire un polar : soit on respecte à la lettre les règles du genre, soit on joue avec, malgré le risque que cela représente. Zidrou, omniprésent dans l’actualité de ce début d’automne 2015, suit cette seconde voie, dangereuse. Il reprend les grands ressorts du récit policier, mais les renverse : le nom de l’assassin est révélé dès le début et la scène du crime est dévoilée à la fin ; la victime est omniprésente tandis que le shérif n’investigue pas. Pourtant, tout se tient dans ce récit qui tourne autour d’une jeune femme nymphomane. Mais tout se tient dans le mensonge et les apparences. Les personnages sont manipulés, le lecteur aussi.

Très bien porté par la ligne claire de Philippe Berthet (l’excellent La Route de Selma), qui soutient l’atmosphère pesante du récit, cet album reprend avec bonheur des éléments du roman noir : aucun manichéisme simpliste, tous les personnages portent leur croix et suivent leur propre quête dans une ambiance glauque. Mais la narration fait penser aussi à l’œuvre d’Agatha Christie, dans laquelle le pacte qui lie classiquement le narrateur, le personnage et le lecteur est rompu, ultime mise en œuvre du mensonge.

Ce pourrait être une relecture de l’histoire d’Abel et Caïn, mais aussi une satire sociale, ou bien une dénonciation du poids des apparences ou, enfin, un jeu narratif. Le Crime qui est le tien est tout cela à la fois. Pari risqué, mais pari gag




Les voisins d'à côté - Linwood Barclay

Les voisins d'à côté - Linwood Barclay

La petite ville de Promise Falls est sous le choc : les Langley viennent d'être sauvagement assassinés. Qui pouvait en vouloir à cette famille en apparence tranquille ? Qui a bien pu commettre cet acte aussi barbare que gratuit ? Les rues de cette banlieue réputée paisible sont-elles encore sûres ? Seul témoin du drame : Derek Cutter, dix-sept ans, qui n'aurait jamais dû se trouver là. Alors que tous les regards se tournent vers cet ado déjà connu pour quelques méfaits, Jim Cutter, bien décidé à prouver l'innocence de son fils, va mener sa propre enquête et découvrir que certains sont prêt à aller très loin pour préserver les apparences... Faux-semblants, jalousies, convoitises, trahisons, rivalités, meurtres... Linwood Barclay, créateur de frissons.



La machine à explorer le temps - H.G. Wells

La machine à explorer le temps - H.G. Wells



Qui ne connaît pas l'intrigue de ce roman ?

La terre en l'an 8701 a les apparences d'un paradis. Les apparences seulement.
Car derrière ces jardins magnifiques, ces bosquets somptueux, cet éternel été où
les hommes devenus oisifs n'ont à se préoccuper de rien, se cache un secret...


Frédéric Dard - C'est toi le venin

Frédéric Dard - C'est toi le venin

"Je suis peut-être la vipère, en tout cas c'est toi le venin..."

Victor Menda a tout perdu dans un casino de la Côte d'Azur. Alors qu'il erre la nuit, désabusé, il a une brève aventure avec une femme mystérieuse dont il ne réussit pas à voir le visage. En recherchant sa trace, il fait la connaissance des demoiselles Lecain, de riches héritières vivant recluses. L'aînée, Hélène, s'occupe avec dévouement de sa sœur Ève, une infirmière de vingt ans, clouée sur son fauteuil roulant.
L'irruption du jeune homme dans leur vie agit comme un catalyseur. Si Ève tombe très vite sous le charme de Victor, lui n'a d'yeux que pour Hélène... Un triangle amoureux à l'équilibre précaire se met en place. Mais les apparences sont trompeuses et quelqu'un tire les ficelles dans l'ombre. Une seule question : qui ?

Difficile de dissocier ce roman de son adaptation cinéma, probablement un des meilleurs films de Robert Hossein. Il incarnait Victor dans "Toi, le venin" ( 1958 ), avec Marina Vlady (Ève) et Odile Versois (Hélène). L'ambiance étrange régnant dans cette maison n'explique qu'en partie la réussite de ce film. En suggérant la violence intérieure des sœurs, Hossein est parvenu à donner une belle intensité à cette histoire. On sait quelle amitié profonde l'unissait à Frédéric Dard, dont il ne trahit pas l'esprit dans cette transposition cinématographique.


Frédéric Dard - Les scélérats

Frédéric Dard - Les scélérats


Louise travaille dans une usine et n'éprouve dans sa banlieue morne et monotone aucun plaisir à vivre. Elle vit avec un beau-père alcoolique et une mère dotée d'un bec de lièvre qui lui fait honte. Un jour, elle tombe en extase devant la demeure de riches américains.
Ce couple la fascine, et elle n'a plus qu'une idée en tête : être engagée comme servante chez eux, et pénétrer dans cette « île » qui l'a fait tant rêver. Elle propose donc ses services au couple et finit par être engagée par eux, sous l'œil désapprobateur de sa mère.
Qu'est-ce qui séduit tant Louise chez les Rooland ? Le physique avantageux de Monsieur qui semble la subjuguer ? L'alcoolisme mondain de Madame, qui écoute Elvis Presley, tout en sirotant un whisky ?

« Les scélérats » est un roman très intéressant du point de vue des personnages. Comme le titre l'indique, chacun a quelque chose de vil à se reprocher, et malgré les apparences on voit clair dans leur petit jeu. Pourquoi Madame Rooland boit-elle? Pourquoi Monsieur rentre-t-il tard du travail et accepte-t-il l'alcoolisme de son épouse ?
Louise n'est pas insensible au charme de son patron et déploie des trésors d'ingéniosité pour lui être agréable, pour qu'il la regarde, qu'il la désire et la convoite, comme elle le convoite de son côté. Autour de ce triangle et de cette ambiance parfois malsaine, le lecteur est happé par le côté animal et dévastateur de chacun des personnages.
Madame Rooland trompe ouvertement son mari, quant aux parents de Louise, ils acceptent que leur fille reste au service du couple dès lors que l'argent rentre dans les caisses. Quant à Louise, sous ses allures de bonne fille, elle n'hésite pas a sa vautrer dans les bras de son patron à la mort de son épouse.
Tous coupables ou détestables : une servante concupiscente, calculatrice et envieuse, un patron aux allures d'homme bon qui se révèle faible, une patronne alcoolique et désabusée ou encore la mère de Louise cupide et froide. des portraits au vitriol, comme je les aime, sans indulgence, avec en prime une ambiance d'époque, un brin de sensualité, saupoudré d'une once de malignité, avec un final digne des plus grands romans.


Une nouvelle édition a vu le jour pour célébrer la sortie le 4 mai 1960 du film éponyme réalisé par Robert Hossein et dont l'adaptation a été faite par Robert Hossein et Frédéric Dard et les dialogues ont été signés de Frédéric Dard. Cette édition, de Dépot Légal du 1er trimestre 1960, a été imprimée sur les presse d' Imprimerie Commerciale d' Yvetot et a été commercialisée au prix de 2,40 NF.