La guerre des brevets, d'Edison aux frères Wright. L'Harmattan Uploaded NitroFlare Rapidgator ul.to RockFile Turbobit

La guerre des brevets, d'Edison aux frères Wright. L'Harmattan

La guerre des brevets, d'Edison aux frères Wright. L'Harmattan


Avant 1914, les industries françaises du cinéma et de l'aviation dominent le monde. La cause de cette situation est la guerre des patents déclenchée aux Etats-Unis par Edison et les frères Wright. Les litiges judiciaires paralysèrent ces deux industries naissantes, alors qu'en France - un pays où un système alternatif de "prix et concours" existait de plus dans l'industrie des avions - il n'y eut aucun conflit important en matière de brevet.
En comparant les évolutions des deux côtés de l'Atlantique, on peut constater qu'il y avait deux définitions différentes de la même institution. La représentation juridique de l'invention et des droits des inventeurs n'était pas la même ; il en était de même des procédures administratives et judiciaires ; et le tout encadrait le comportement des inventeurs, des industriels et des hommes de loi. Le patent américain, à la différence du brevet d'invention français, donnait la possibilité de produire des brevets larges, dans le but de contrôler une industrie en tout ou en partie.
L'importance des enjeux explique alors le conflit. Pour signer enfin la "paix des patents", les propriétaires des titres finirent par former différents pools de brevets. L'un d'entre eux - la MPPC - fut condamné pour infraction à la loi Sherman. Mais dans l'automobile, marquée par l'affaire du brevet Selden, et dans l'industrie des avions, les industriels s'autorisèrent mutuellement le libre usage de leurs innovations, ce qui favorisa l'innovation et permit l'essor de l'industrie.
On a là une expérience "d'abolition locale du système des patents".

Pierre-André Mangolte est agrégé es-sciences sociales et docteur es-sciences économiques. Comme chercheur au CEPN de l'Université Paris 13, il a travaillé sur le changement technique et son cadre institutionnel, et sur les droits de propriété intellectuelle, en particulier le copyright (et le logiciel libre) et les brevets.


La guerre des brevets, d'Edison aux frères Wright. L'Harmattan

La guerre des brevets, d'Edison aux frères Wright. L'Harmattan

Avant 1914, les industries françaises du cinéma et de l'aviation dominent le monde. La cause de cette situation est la guerre des patents déclenchée aux Etats-Unis par Edison et les frères Wright. Les litiges judiciaires paralysèrent ces deux industries naissantes, alors qu'en France - un pays où un système alternatif de "prix et concours" existait de plus dans l'industrie des avions - il n'y eut aucun conflit important en matière de brevet.
En comparant les évolutions des deux côtés de l'Atlantique, on peut constater qu'il y avait deux définitions différentes de la même institution. La représentation juridique de l'invention et des droits des inventeurs n'était pas la même ; il en était de même des procédures administratives et judiciaires ; et le tout encadrait le comportement des inventeurs, des industriels et des hommes de loi. Le patent américain, à la différence du brevet d'invention français, donnait la possibilité de produire des brevets larges, dans le but de contrôler une industrie en tout ou en partie.
L'importance des enjeux explique alors le conflit. Pour signer enfin la "paix des patents", les propriétaires des titres finirent par former différents pools de brevets. L'un d'entre eux - la MPPC - fut condamné pour infraction à la loi Sherman. Mais dans l'automobile, marquée par l'affaire du brevet Selden, et dans l'industrie des avions, les industriels s'autorisèrent mutuellement le libre usage de leurs innovations, ce qui favorisa l'innovation et permit l'essor de l'industrie.
On a là une expérience "d'abolition locale du système des patents".

Pierre-André Mangolte est agrégé es-sciences sociales et docteur es-sciences économiques. Comme chercheur au CEPN de l'Université Paris 13, il a travaillé sur le changement technique et son cadre institutionnel, et sur les droits de propriété intellectuelle, en particulier le copyright (et le logiciel libre) et les brevets.


La guerre des brevets: d'Edison aux frères Wright - Une comparaison franco-américaine
La guerre des brevets: d'Edison aux frères Wright - Une comparaison franco-américaine

La guerre des brevets: d'Edison aux frères Wright - Une comparaison franco-américaine

La guerre des brevets: d'Edison aux frères Wright - Une comparaison franco-américaine
Editions L'Harmattan (15 octobre 2014) | ISBN: 2343037345 | Français | PDF | 242 pages | 102 MB

Avant 1914, les industries françaises du cinéma et de l aviation dominent le monde. La cause de cette situation ? La guerre des patents déclenchée aux Etats-Unis par Edison et les frères Wright. Le patent américain, à la différence du brevet d invention français, donne la possibilité de produire des brevets larges, dans le but de contrôler tout ou partie d une industrie. Face à l enjeu, les propriétaires des titres finiront par former différents pools de brevets pour signer enfin la ""paix des patents"".


La guerre de Sept Ans en Nouvelle-France (avec cartes et document Historiques )

La guerre de Sept Ans en Nouvelle-France (avec cartes et document Historiques )

La guerre de Sept Ans en Nouvelle-France  (avec cartes et document Historiques )

La chute de Québec provoquée par la bataille des Plaines d'Abraham en 1759 et la capitulation de Montréal l'année suivante signèrent la conclusion d'un long conflit et la fin de la Nouvelle-France. Si le souvenir de la guerre de la Conquête reste très vif au Québec, comme l'ont récemment montré les débats suscités par la commémoration des événements, la guerre de Sept Ans, davantage connue sur le Vieux Continent pour les brillantes campagnes de Frédéric II et les défaites subies par la France sur les champs de bataille européens, n'y a guère marqué les mémoires.
C'est en effet en Amérique du Nord que le conflit a commencé et qu'il a provoqué les bouleversements décisifs entérinés par le traité de Paris de 1763, portant un coup fatal au premier empire colonial français. Derrière les enjeux diplomatiques auxquels on réduit trop souvent ce qui fut l'une des premières guerres mondiales de l'histoire, des hommes ont combattu pour défendre ou conquérir un territoire sur lequel se livra une guerre différente de celle pratiquée en Europe.
La rudesse du climat, l'immensité du théâtre d'opérations, la guerre à la canadienne et les alliances amérindiennes forcèrent les troupes venues d'Europe à s'adapter, avec plus ou moins de réticence et de succès. Au-delà des interrogations qui subsistent sur la responsabilité d'un Montcalm ou les mérites d'un Wolfe, ces combats et les hommes qui les livrèrent méritaient qu'on porte sur eux un nouveau regard.
Cet ouvrage collectif, réunissant les contributions d'historiens et de conservateurs français, anglais, canadiens et américains, explore toutes les facettes du conflit et étudie à nouveaux frais tant la stratégie des belligérants et l'expérience vécue par les combattants que l'évolution du contexte mémoriel hérité de la guerre de la Conquête. S'appuyant sur les recherches les plus récentes et tentant de répondre aux ambitions de l'histoire totale du fait militaire, il se veut enfin un bilan historiographique sur la guerre de Sept Ans en Nouvelle-France.










[audio-book] LE MOYEN ÂGE LA FRANCE DE LA guerre DE CENT ANS
[audio-book] LE MOYEN ÂGE  LA FRANCE  DE LA GUERRE DE CENT ANS

[audio-book] LE MOYEN ÂGE  LA FRANCE  DE LA GUERRE DE CENT ANS

LE MOYEN ÂGE
LA FRANCE
DE LA GUERRE DE CENT ANS
de Claude Gauvard

En près de cinq heures, ce coffret retrace l'histoire de France aux XIVème et XVème siècles.

Sommaire :

LE ROYAUME DE FRANCE AUX XIVE ET XVE SIÈCLES : UNE CONJONCTURE DE CRISE :
I. CARACTÈRES GÉNÉRAUX DE LA CRISE
II. FORMES POLITIQUES DE LA CRISE
III. LES RÉSISTANCES À LA CRISE

LA DYNASTIE DES VALOIS CONTESTÉE :
I. LA DIFFICILE INSTALLATION DES PREMIERS ROIS VALOIS
II. LE PAROXYSME DE LA CRISE POLITIQUE DE 1355 à 1364
III. LA DYNASTIE DES VALOIS S'IMPOSE DE 1364 à 1400

UNE SITUATION BLOQUÉE : LE ROYAUME DE FRANCE VERS 1400 ET 1440 :
I. LES PRINCES ET LA GUERRE CIVILE
II. LA FRANCE DU TRAITÉ DE TROYES EN 1420
III. JEANNE D'ARC 1412-1431

LA « GRANT MONARCHIE DE FRANCE » VERS 1440 ET 1492 :
I. LA RECONQUÊTE DU ROYAUME SOUS CHARLES VII
II. UN ROI AUTORITAIRE : LOUIS XI
III. LA RECONSTRUCTION DU ROYAUME

Claude Gauvard, docteur d'État, professeur émérite d'Histoire du Moyen Âge à l'Université Paris1 Panthéon-Sorbonne et membre honoraire de l'Institut universitaire de France, est ancienne présidente de la Société des Historiens médiévistes français et de l'Agrégation d'Histoire.
Elle a publié plusieurs ouvrages d'histoire générale sur le Moyen Âge.
Livret disponible sur le site de l'éditeur.

Auteure : Claude Gauvard
Éditeur :Frémeaux et PUF en 2012
Catégorie : Histoire
Interprète : Claude Gauvard
Texte : Intégral
Durée totale : 4h57mn
Format : en MP3
Origine : 4 CD(wav)
Qualité : 192 kbps
Taille totale : 426 Mo



L'Histoire N 380 - La guerre de Cent Ans
L'Histoire N 380 - La Guerre de Cent Ans

L'Histoire N 380 - La Guerre de Cent Ans

L'Histoire N 380 - La Guerre de Cent Ans [ Lien Direct ]

Date de sortie du magazine :

Genre : Actualité

Langue : Français

Format : Pdf

Hebergeur : Multi

Taille :

Batman & Robin T2 - La guerre Des Robin


Batman & Robin T2 - La Guerre Des Robin

Batman & Robin T2 - La Guerre Des Robin

La quête de reconnaissance du fils psychopathe de Batman se poursuit dans cette série maîtrisée de bout en bout par Peter TOMASI et Patrick GLEASON. L'une des perles de la collection DC Renaissance. Confronté au lourd héritage du costume de Robin, Damian Wayne lance un défi aux précédents tenants du titre : Dick Grayson/Nightwing, Jason Todd/Red Hood et Tim Drake/Red Robin. L'occasion pour le cadet de la Bat-Family de prouver sa valeur, mais également de mettre à l'épreuve son code de l'honneur hérité des Assassins de sa mère, Talia Al Ghul.





Scénaristes : Peter Tomasi
Dessinateurs : Patrick Gleason
Editeur : Urban Comics
Collection : DC Renaissance
Date de parution : 14 Novembre 2014




La guerre des magiciens - Tome 01+02
La guerre des magiciens - Tome 01+02
La guerre des magiciens - Tome 01+02

La guerre des magiciens - Tome 01+02

.: La guerre des magiciens - Tome 01+02 :.

Berlin, 1936. Bob et Charly, anciens inspecteurs de Scotland Yard, spécialisés dans la traque aux charlatans et faux spirits, débarquent en Allemagne. Tous deux, amis autrefois, se retrouvent au même lieu de rendez-vous. Qui est donc cette jeune Allemande qui les a contactés ?
Troublés, ils sont loin d'imaginer qu'ils viennent de prendre part à la plus effroyable guerre des magiciens jamais connue...

Scenariste(s) : Trillo (Carlos)/Dal Pra (Roberto)
Dessinateur(s) : Mandrafina
Éditeur(s) : Delcourt


Jose Eduardo Agualusa - La guerre des anges

Jose Eduardo Agualusa  - La guerre des anges

Dans l'immense Brésil aux sangs mêlés, les favelas sont les forteresses des Noirs. Les Montségur des laissés-pour-compte et des rebelles. Des tueurs et des écoles de samba... En bref, le terreau idéal d'une fiction sociopolitique. À condition d'avoir du talent. Agualusa n'en manque pas. Il change, de livre en livre, de ton, de registre, d'écriture. De rythme, aussi, de respiration. La Guerre des anges est menée staccato, sans discours, fioritures, mais non sans suspense, éclats brisés d'idéaux, ou de ces instants de bonheur illusoires dont la vie orne ses désastres.


Jacques SPITZ La guerre des Mouches

Jacques SPITZ La Guerre des Mouches


Une épaisse couche de mouches grouillantes recouvrit tout le village sans laisser libre le plus petit espace. Le bourdonnement avait cessé, la lumière du soleil avait reparu, mais la vision de cette marée de patte et d'ailes agitées de frémissements n'en était que plus horrible. La couche d'insectes gantait uniformément les cabanes, la camionnette, les hommes, comme si un voile noir fût tombé du ciel. Les mouches grouillaient sur les habits, les mains, le visage, traînant sur la peau leur abdomen froid, et tâtant de la trompe tous les pores. L'impression de chatouillement était atroce, et un insurmontable frisson de répulsion vous secouait les nerfs. En vain cherchait-on à se débarrasser les yeux, le visage, de cette ignoble purée vivante, la place nette était aussitôt recouverte de nouvelles venues refluant comme le flot sur un récif. "Et si la terre se muait en un immense essaim de mouches s'envolant dans l'espace."