Jean Ziegler-Les Nouveaux maitres du monde et ceux qui leur resistent Uploaded NitroFlare Rapidgator ul.to RockFile Turbobit

Jean Ziegler-Les Nouveaux maitres du monde et ceux qui leur resistent

Jean Ziegler-Les Nouveaux maitres du monde et ceux qui leur resistent


Aujourd'hui dans le monde, toutes les sept secondes, un enfant de moins de 10 ans meurt de faim. Le plus souvent victime d'un impératif et d'un seul, celui des maîtres du monde : le profit sans borne.
Ces nouveaux maîtres du monde, ce sont les seigneurs du capital financier mondialisé. Qui sont-ils et d'où tirent-ils leur pouvoir ? Comment les combattre ?
Au coeur du marché globalisé, le prédateur. Banquier, haut responsable de société transnationale, opérateur du commerce mondial : il accumule l'argent, détruit l'Etat, dévaste la nature et les êtres humains. Ce livre révèle son visage, analyse son discours, dénonce ses méthodes.
Des mercenaires dévoués servent l'ordre des prédateurs au sein de l'Organisation mondiale du commerce, de la Banque mondiale, du Fonds monétaire international. Ce livre suit à la trace les satrapes de ces institutions au-dessus de tout soupçon, démonte l'idéologie qui les inspire et jette une lumière crue sur le rôle joué en coulisses par l'empire américain.
Mais un peu partout dans le monde, la résistance s'organise au sein de l'extraordinaire front qui fédère tant de refus locaux porteurs d'espérance. C'est la nouvelle société civile planétaire, dont Jean Ziegler montre ici la richesse, la diversité et la détermination.
La puissance de ce livre engagé ne doit pas surprendre : les gens dont il brosse le portrait, Jean Ziegler les a bien souvent croisés ; les institutions qu'il critique, il les connaît de l'intérieur. Tous ces mouvements de résistance, il les fréquente et les estime. Et puis il y a l'urgence.

Jean Ziegler est Rapporteur spécial des Nations unies pour le droit à l'alimentation. Auteur de nombreux ouvrages sur le tiers-monde, il a notamment publié La Suisse lave plus blanc (1990), La Suisse, l'or et les morts (1997) et Les Seigneurs du crime (1999).


Entre le deuil du monde et la joie de vivre - Raoul Vaneigem

Entre le deuil du monde et la joie de vivre - Raoul Vaneigem

N´ayant jamais pris la contestable liberté de parler au nom des autres, j´entends ici, comme je l´ai toujours fait, me référer à ma seule expérience personnelle. L´expérience vécue, quand elle ne se donne pas pour exemplaire mais s´interroge sur ses errements afin d´en tirer l´esquisse d´un bonheur à inventer, reste la pierre de touche de ce qui s´entreprend en faveur d´une société plus humaine. Dans ce livre de "mémoires" collectives et personnelles, Raoul Vaneigem évoque, quarante ans après le mouvement des occupations du printemps 68, les prémices de cet "embrasement au coeur multiple" puis sa récupération insidieuse par le spectacle culturel et contre-culturel. Il dresse, à cette occasion, un bilan de sa participation au groupe situationniste, non sans faire la part de certains errements propres à tout projet insurrectionnel, écartelé entre pulsion de mort et instinct de vie. »


National Geographic No.180 - Rome maitre du monde
National Geographic No.180 - Rome maitre du monde

National Geographic No.180 - Rome maitre du monde

National Geographic No.180 - Septembre 2014
French | HQ PDF | 152 pages | 102.34 Mb

Le magazine des grandes expéditions. National Géographic emmène chaque mois, ses lecteurs sur le chemin d'aventures et voyages uniques, avec un éventail de sujets qui va de l'archéologie aux civilisations anciennes, en passant par les merveilles de la nature.


GIlles Lipovetsky, Jean Serroy - L'Esthétisation du monde,vivre à l'âge du capitalisme artiste

GIlles Lipovetsky, Jean Serroy - L'Esthétisation du Monde,vivre à l'âge du capitalisme artiste


On connaît la rengaine, tant elle semble réaliste : richesse du monde, appauvrissement des existences ; triomphe du capital, liquidation des savoir-vivre ; surpuissance de la finance, «prolétarisation» et unification des modes de vie, par l'industrialisation de la camelote kitsch et des produits jetables, interchangeables, insignifiants - le capitalisme est une machine de déchéance esthétique et d'enlaidissement du monde.
Est-ce si sûr?
Le style, la beauté, la mobilisation des goûts et des sensibilités s'imposent chaque jour davantage comme des impératifs stratégiques des marques : le capitalisme d'hyperconsommation est un mode de production esthétique.
Dans les industries de consommation, le design, la mode, la publicité, la décoration, le cinéma, le show-business des produits chargés de séduction sont créés en masse. Ils véhiculent des affects et de la sensibilité, ils agencent un univers esthétique proliférant et hétérogène par l'éclectisme des styles qui s'y déploie. Partout le réel se construit comme une image en y intégrant une dimension esthétique-émotionnelle devenue centrale dans la compétition que se livrent les marques.
Tel est le capitalisme artiste, lequel se caractérise par le poids grandissant des marchés de la sensibilité, par un travail systématique de stylisation des biens et des lieux marchands, par l'intégration généralisée de l'art, du «look» et de l'affect dans l'univers consumériste. Créant un paysage économique mondial chaotique tout en stylisant l'univers du quotidien, le capitalisme est moins un ogre dévorant ses propres enfants qu'un Janus à deux visages.


Simplissime - Le livre de cuisine le plus facile du monde URL Raccourcie

Simplissime - Le livre de cuisine le plus facile du monde URL Raccourcie


Des recettes lues en un coup d'oeil, réalisées en un tour de main ! Je vous souhaite de très beaux moments en cuisine et surtout à table !

Jean-Francois Mallet est major de l'école supérieure de cuisine française Ferrandi. Il a exercé le métier de chef dans des grandes maison avant de se lancer dans son autre passion : la photographie. Grand reporter il s'est spécialisé dans la photographie culinaire et de voyage. Il parcourt aujourd'hui la planète pour prendre sur le vif les plats du monde entier et ceux qui les font.


Simplissime - Le livre de cuisine le plus facile du monde

Simplissime - Le livre de cuisine le plus facile du monde


Des recettes lues en un coup d'oeil, réalisées en un tour de main ! Je vous souhaite de très beaux moments en cuisine et surtout à table !

Jean-Francois Mallet est major de l'école supérieure de cuisine française Ferrandi. Il a exercé le métier de chef dans des grandes maison avant de se lancer dans son autre passion : la photographie. Grand reporter il s'est spécialisé dans la photographie culinaire et de voyage. Il parcourt aujourd'hui la planète pour prendre sur le vif les plats du monde entier et ceux qui les font.



Le Mystère du monde quantique


Le Mystère du monde quantique


Le Mystère du monde quantique


Editeur : Dargaud (11 mars 2016)
Collection : Mystère du monde quantique (Le)

Le Mystère du monde quantique


Avec Bob et son chien, Rick, embarquez pour une joyeuse épopée dans les mystères du monde quantique ! La physique quantique est partout autour de nous, tant dans l'infiniment grand que dans l'infiniment petit. Mais ce qu'elle dit du monde qui nous entoure diffère de manière vertigineuse de ce qu'on observe et ressent au quotidien. Partez à la rencontre de ceux qui ont théorisé et créé la physique quantique : Planck, Einstein, le prince de Broglie, Heisenberg, Schrödinger, Bohr, Born, Everett…



Le sexe le plus long du monde - Schmitte R.C.

Le sexe le plus long du monde - Schmitte R.C.


À Paris en 1915, dans un bel hôtel particulier, un jeune adolescent découvre la réalité sur ses racines. Son père avait été un dieu vivant : l'homme au sexe le plus long du monde !

Un périple dans la jungle amazonienne lui permet de connaître sa famille, de paisibles Indiens. Paul devient un dieu vivant, il découvre l'amour... Comme son père, il est pourvu d'une verge aux dimensions inouïes, ce qui lui cause bien des mésaventures.

La jungle est cruelle ; Paul revient en France alors que la Grande Guerre déchire l'Europe.

Les hommes en guerre sont cruels eux aussi ! Mais Paul a mûri, il survit aux tranchées. Blessé, il est soigné à l'arrière dans un des plus beaux châteaux de la Loire.

Amoureux de son infirmière, il cache ses sentiments par crainte d'une impossible nuit de noces.


L'auteur profite du contexte historique pour dénoncer avec humour le colonialisme, l'exploitation de l'homme par l'homme, la guerre, le pouvoir de l'argent.

Entraîné par l'auteur, le lecteur oublie les malheurs de notre monde pour rire des aventures de Paul, de ses amours et du succès de ses entreprises.


Jean Failler - Les mécomptes du capitaine Fortin

Jean Failler - Les mécomptes du capitaine Fortin


Le capitaine Fortin, pour rendre service à son copain Béjy dont la fille a été entraînée dans une soirée par des petits gars peu recommandables, se trouve mêlé à une sombre histoire. Il est contraint de faire usage de sa force pour sortir l'adolescente du piège dans lequel elle est tombée et la gendarmerie intervient. Le problème se corse lorsque le cadavre d'une jeune femme est découvert dans une chambre de la villa. Voici donc le capitaine Fortin impliqué dans une mort violente, placé en garde à vue. Bien évidemment, Mary Lester va voler au secours de son équipier. Elle va rapidement suspecter un coup monté. L'enquête n'est pas simple. D'autant que l'adjudant-chef Cotten ne semble pas décidé à collaborer avec la police. Mais qui donc peut en vouloir au capitaine Fortin au point de tenter de le faire accuser de meurtre ?


Le Conquérant du monde: Vie de Gengis-Khan - René Grousset

Le Conquérant du Monde: Vie de Gengis-Khan - René Grousset


Le conquérant du monde: tel est le titre que, de son vivant, donnèrent à Gengis-khan les scribes persans qui nous ont transmis son histoire. Il s'agit en effet de la plus prodigieuse épopée de tous les temps: elle a pour théâtre la moitié de l'Asie et met en scène le fondateur de l'Empire mongol. Cette histoire, la voici reconstituée sous la forme du récit le plus vivant, le plus passionnant qu'on puisse imaginer. Strictement fidèle à une méthode scientifique, cette vie de Gengis-khan se lit comme un roman: René Grousset y restitue non seulement les extraordinaires aventures du conquérant mongol, mais aussi sa physionomie morale, le tour de sa pensée, jusqu'aux dialogues scrupuleusement conservés par ses familiers. Imaginez le cadre grandiose de la steppe mongole, de la forêt sibérienne, du désert de Gobi, des pics vertigineux de l'Altaï. Déployez dans cet incroyable décor la chevauchée des guerriers de Gengis-khan, et vous aurez l'idée d'une des plus fabuleuses épopées qui soient.